Organismes de Terre-Neuve-et-Labrador menant les activités de surveillance, de détection et d’application des traitements

La responsabilité de la lutte contre les ravageurs forestiers menée à Terre-Neuve-et-Labrador revient principalement à la section de la lutte contre les insectes et les maladies des forêts du ministère des Pêches et du Territoire. La section emploie une approche de lutte antiparasitaire intégrée qui comprend des relevés de détection et de surveillance, l’évaluation des effets et l’application de traitements au besoin pour maîtriser les ravageurs forestiers importants. La province travaille en étroite collaboration avec d’autres partenaires fédéraux et provinciaux, y compris le Partenariat pour une forêt en santé, pour gérer les insectes forestiers indigènes et introduits.

Comme ailleurs, les relevés de surveillance se font à l’aide de pièges à phéromones (papillons mâles) pour surveiller les populations de faible densité et par l’échantillonnage de branches, qui sont ensuite examinées pour déterminer le nombre de larves hivernantes de différents stades. L’échantillonnage sert à prévoir les populations et la gravité des dommages attendus dans l’année suivante causés par différents ravageurs. L’examen des branches échantillonnées a lieu au laboratoire des insectes et maladies des forêts du ministère. En plus des relevés de surveillance et des prévisions de populations de ravageurs, la section de la lutte contre les insectes et les maladies des forêts mène un relevé aérien annuel de la défoliation pour cartographier l’étendue et la gravité des dommages causés par divers ravageurs forestiers.

La planification des traitements est fondée sur les résultats des relevés et sur l’évaluation des répercussions attendues sur les forêts. Toutes les zones de traitement sont approuvées au moyen d’un processus interne auquel participent d’autres ministères et des groupes d’intérêt. Les communications liées à l’utilisation de pesticides pour protéger les forêts contre les principaux ravageurs forestiers respectent les conditions du permis d’applicateur de pesticides délivré par la province.

Traitement

En 2018, aucun secteur forestier n’a été traité dans le cadre de la stratégie d’intervention précoce contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette, et aucun secteur ne sera traité en 2019. Les petites zones locales où l’on prévoit des populations de tordeuses des bourgeons de l’épinette qui pourraient être traitées seront surveillées en 2019.