Organisations du Nouveau-Brunswick qui s’occupent de la surveillance, de la détection et de l’application des traitements

La surveillance, la détection et l’application des traitements se font en collaboration dans le cadre du Partenariat pour une forêt en santé. La surveillance – échantillonnage de branches pour vérifier les larves hivernantes (L2) et pièges à phéromone (papillons mâles) – est effectuée par les gouvernements fédéral et provincial et par l’industrie forestière. Les échantillons sont analysés dans des laboratoires du Service canadien des forêts et du ministère du Développement de l’énergie et des ressources du Nouveau-Brunswick.

En plus de l’échantillonnage des populations, le ministère du Développement de l’énergie et des ressources du Nouveau-Brunswick effectue des relevés aériens de la défoliation à la fin de l’été. Les relevés de populations et les relevés de defoliation sont accessibles sur le site Web du Partenariat pour une forêt en santé.

La planification des traitements est fondée sur les résultats des relevés des populations et les relevés de défoliation. Les traitements sont planifiés en collaboration avec l’équipe de recherche, les partenaires gouvernementaux et Forest Protection Limited. Le soutien aux communications est assuré par le comité des communications du Partenariat pour une forêt en santé.

Traitements de la saison la plus récente (2019)

En 2019, un total de 10 000 hectares de forêts a reçu des traitements et de Bacillus thuringiensis (Bt) et de tébufénozide. Cela représentait une baisse de 210 000 hectares par rapport à 2018 (une réduction de 95%). Pour obtenir les données les plus récentes, consultez la section des cartes sur le site Web du Partenariat pour une forêt en santé.